3 questions à Maud Lutinier, directrice de la vente au numéro chez Bayard Presse

La presse jeunesse est la deuxième famille la plus diffusée l'été. Grand acteur de ce segment, Bayard Presse a préparé un été foisonnant.

 

L'été est crucial pour la presse jeunesse. Comment le groupe Bayard s'y est-il préparé ?

Nous sommes bien prêts ! Nos rédactions ont travaillé sur tous les univers où les familles partiront en vacances cet été : la mer, la ferme, etc. Dès aujourd'hui sortent Les Cahiers de Petit Ours Brun (codif 5179, 4,20 euros) et Les Petits Mondes de Petit Ours Brun (codif 8264, 6,95 euros). D'autres arriveront vendredi et s'égraineront tout au long de l'été, avec des nouveaux numéros et les traditionnels hors-séries de l'été.

 

Quel est le poids de la période estivale dans la vente au numéro de vos titres ?

L'été est un enjeu très important pour nous puisque nos titres jeunesse font 30% de leurs ventes annuelles sur les deux mois de vacances scolaires. Il est donc crucial pour nous d'apporter sur cette période une offre très large.

 

Comment allez-vous accompagner les marchands de presse ?

Notre équipe commerciale de huit responsables régionaux est mobilisée tout l'été, accompagnée de renforts, pour mieux vendre nos titres mais aussi aider les marchands qui croulent particulièrement sous les nouveautés pendant l'été.