Bonne santé pour la presse jeunesse

Selon l’étude Junior Connect’, réalisée par Ipsos pour Bayard, Milan et Disney Hachette Presse, 62 % des jeunes de 1 à 19 ans ont lu au moins un titre de presse jeunesse dans sa dernière période de parution. Chez les moins de 12 ans, ce taux dépasse 70 %. Au total, ce sont 9,6 millions de jeunes qui lisent en moyenne un numéro de presse jeunesse parmi les 60 titres étudiés.

Les titres les plus puissants pour les 1-6 ans sont Popi (845 000 lecteurs), Reine des Neiges (803 000 lecteurs), Pomme d’Api (716 000 lecteurs) ; et J’Aime Lire (1,58 million de lecteurs), Super Picsou Géant (864 000 lecteurs) et Picsou Magazine (707 000 lecteurs) pour les 7-12 ans. Les 13-19 ans se tournent majoritairement vers Jeux Vidéo Magazine (766 000 lecteurs), L’Etudiant (693 000 lecteurs), et Science et Vie Junior (683 000 lecteurs).

En moyenne, les moins de 19 ans consacrent 4 heures par semaine à la lecture de presse jeunesse, quel que soit leur âge. Les plus petits (1-6 ans) préfèrent les histoires puis les coloriages et les jeux avec autocollants. Les BD, les rubriques sur les animaux et les blagues et histoires drôles sont les rubriques préférées des 7-12 ans, selon Ipsos.

79 % des sondés estiment que la presse jeunesse leur permet de mieux comprendre le monde qui les entoure, et 84 % des 1-19 ans pensent que ces titres leur permettent d’apprendre des choses tout en s’amusant et se distrayant (60% des répondants). Dans un contexte de multiplication des canaux de communication, les journaux et magazines se distinguent car ils permettent de développer l’attention et la concentration des enfants selon 91% des lecteurs. Enfin, la presse jeunesse permet à 70 % de ses lecteurs de partager un moment de complicité en famille.