En meilleure santé financière, Marianne reste en observation

Le magazine Marianne voit sa période d'observation renouvelée jusqu'au 5 janvier 2018, a annoncé le tribunal de Paris dans sa décision du vendredi 18 août 2017.

Le tribunal avait placé le titre sous le coup d'un plan de redressement et de continuation le 5 janvier 2017. Suite à d'importantes diffucultés financières, le magazine avait déposé une déclaration de cessation des paiements le 29 décembre 2016. 

Diffusé dans 19 000 points de vente en France, soit 73% d'entre eux, Marianne avait vu sa diffusion France baisser de 8,3% pendant les neuf premiers mois de l'année 2016, avec une perte de 2,1 millions d'euros. Sur l'année 2016, la vente en kisoques atteignait en moyenne 51 778 exemplaires par numéro. 

Le plan de redressement et de continuation mis en oeuvre du 5 janvier au 19 juillet 2017 a cependant permis de faire repartir sa diffusion à la hausse, de 143 515 exemplaires en diffusion France payée en 2016 à 145 605 au premier trimestre 2017, avec un prix unitaire passé de 3,50 à 4 euros l'exemplaire. Les pages de fin de journal ont aussi été repensées. Les visites du site web sont elles aussi reparties à la hausse depuis janvier.

Le prix des numéros doubles a été augmenté de 4,00 à 4,50 euros. La publication des hors-séries est suspendue par le tribunal de commerce à la condition d'un résultat rendu positif par les recettes publicitaires.