Le magazine Aime et fais ce que tu veux s'arrête faute d'investisseurs

24/05/2018

Quelques semaines après la suspension du magazine Vraiment, c'est un autre titre qui doit aujourd'hui cesser ses activités. C'est au tour cette fois-ci du magazine féminin Aime et fais ce que tu veux, lancé en décembre dernier par Jean-Baptiste Fourtané et une équipe de journalistes, de déposer le bilan. Un coup dur pour l'ensemble de l'équipe qui tenait malgré tout à "remercier les abonnées et les nombreux soutiens au magazine" à travers un communiqué.

La revue, qui s'arrête après 23 numéros, avait réussi à réunir près de 3 000 abonnés en près de quatre mois, selon les chiffres de l'éditeur. Cela n'aura pas permis de sauver le magazine, en manque d'investisseurs viables. Aime et fais ce que tu veux se voulait être une parution "au féminin, inspirée, spirituelle et utile auprès d’un public qui espérait une vision et un regard différent".

Lancé en décembre dernier suite à une première augmentation de capital de 250000 € et un financement participatif qui avait réuni quelque 800 contributeurs, le magazine avait tenté une deuxième recherche de fonds entre avril et mai. Les 500 000 € désirés n'avaient pas pu être obtenus.

"La presse est un secteur compliqué pour les investisseurs, ce qui explique l’attente de ces dernières semaines et cette décision de ne pas nous suivre, malgré le soutien de toute notre communauté", a expliqué la rédaction sur sa page Facebook.