Les barèmes des messageries évoluent en cette fin d'année

24/11/2020

Il y a du nouveau concernant les barèmes des deux sociétés de messagerie, France Messagerie et MLP. Si la première a présenté à l'Arcep vendredi dernier, son projet de barème pour 2021, la seconde a indiqué en fin de semaine dernière que l'application de ses nouveaux barèmes était effective depuis... le 18 novembre. Des mesures qui concernent les éditeurs, qui auront donc une nouvelle fois le choix entre les deux messageries. 

France Messagerie a ainsi indiqué dans un communiqué avoir transmis à l'Arcep, désormais en charge de la régulation du secteur de la distribution groupée de la presse, son projet de barèmes pour 2021. La société promet des barèmes plus simples, plus efficaces et plus transparents avec notamment une distinction faite entre les éditeurs de quotidiens et les éditeurs de magazines. « Ces barèmes répondent aux points soulevés par l’autorité de régulation dans ses avis de 2020 et sécurisent ainsi l’ensemble de la filière », assure notamment la nouvelle messagerie, héritière de Presstalis. Il est également précisé que l'Arcep avait deux mois pour examiner ces barèmes et les valider, à la suite de quoi ils deviendraient publics. Le communiqué est à lire ici.

Les MLP quant à elles ont notifié l'avis rendu par l'Arcep sur leur nouveaux barèmes. La messagerie regrette en revanche que la date d’application ait été fixée au 18 novembre 2020, malgré leur volonté de la fixer au 1er janvier 2021. « La complexité des opérations de paramétrage pour mettre en place de nouveaux barèmes ne nous permet pas de vous les appliquer dès le 18 novembre. Nous continuerons donc à fonctionner avec les barèmes actuellement en vigueur [...] et procéderons à une régularisation rétroactive en début d’année 2021 » ont précisé les MLP dans un communiqué à destination de leurs clients. Les détails sont à retrouver ici