Les marchands, défenseurs de la liberté d’expression

04/06/2018

La semaine dernière ont eu lieu plusieurs agressions contre des marchands de presse, au Pontet, à Valence et à Nîmes. Et probablement ne sont-ils pas les seuls. La Une du Point, sur le président turc Erdogan, qualifié de dictateur, n’a pas plu à certains de ses partisans. Ils ont ainsi gravement menacé mes confrères, pour qu’ils retirent les affiches du Point sur la devanture de leurs magasins (ce qu’ils ne peuvent techniquement pas faire d’ailleurs).

Daniel Panetto, au nom de Culture Presse, a évidemment condamné immédiatement, dans un communiqué, cet acte de pression. L’affaire est bien plus que symbolique : il s’agit de rappeler à tous que la liberté de la presse dépend de l’impartialité que doit appliquer le marchand. Il est en effet tenu d’exposer tous les titres qu’il reçoit, sans distinction. C’est bien là l’expression du pluralisme.

Nous sommes et resterons, face aux menaces régulièrement perpétrées par des oppresseurs de tous bords, les défenseurs de ces valeurs constitutives de notre métier. Il est utile de le rappeler à la veille d’une réforme importante de la loi Bichet. 

Christian Andrieux, sécrétaire national de Culture Presse