Les versements mensuels MLP : une décision unilatérale qui fragilise la filière

La semaine dernière, la messagerie MLP a décidé de mettre en place, pour un nombre restreint de marchands de presse, un versement mensuel des compléments de rémunération.

Si j’ai toujours été extrêmement attentif à notre modèle économique et notamment à la consolidation de notre trésorerie, j’estime cependant que cette mesure prise sans consultation aucune n’est pas pertinente. Contrairement à ce qu’affirment les MLP, notre trésorerie sur l’activité presse est déjà positive – effet des mesures portées par notre organisation professionnelle, et tout particulièrement la décision du CSMP rendue exécutoire le 30 avril 2013. Nous ne sommes donc pas en attente d’une consolidation de notre trésorerie pour l’instant, mais plutôt d’autres avancées comme la mise en place de l’assortiment.

Cette mesure m’apparaît comme une menace pour notre système coopératif, dans un contexte où les messageries souffrent de difficultés financières et, de même que les éditeurs, d’une situation de trésorerie tendue. Il me semble qu’à l’heure où nous devons tous jouer collectif pour sauvegarder notre système, cette décision ne pourrait qu’affaiblir les acteurs (éditeurs, messageries, dépositaires...), et au final ne profiter à personne.

Enfin, le réseau des spécialistes compte quelque 12 000 indépendants. Or, la mesure des MLP ne concerne que 2 000 d’entre eux, les moins fragiles ; elle exclurait de fait 85% des spécialistes indépendants.