Phosphore change tout

Phosphore (6,50 euros, codification 02011), le magazine des lycéens de Bayard Presse se transforme : nouveau logo, nouvelle formule et, plus inhabituel, nouvelle périodicité. Le mensuel Phosphore devient à partir du 1er mai un magazine bimensuel.

Sur la forme, le magazine devient plus visuel et donne la part belle aux photographies, aux illustrations et le traitement de l'information par la bande dessinée. Sur le fond, Phosphore joue la carte de l'optimiste. Sans jouer les naïfs béats, le désormais bimensuel insistera sur ce qui fonctionne dans le monde et donne envie de s'y projeter, en accord avec l'état d'esprit de son lectorat. En effet, 78% des moins de 26 ans se disent optimistes pour leur futur, selon un sondage Opinion Way. 

Au sommaire de chaque numéro de cette nouvelle formule, les adolescents trouveront donc treize raisons de se réjouir, quatre grands sujets, dix pages de réponses à leurs questions, et la présentation d'un métier qui sera peut-être un jour le leur.