Trois questions à Stéphane Chabenat, directeur général d'EMC2, magazine Lire

Racheté par EMC2 au groupe Altice en octobre dernier, le magazine Lire (6,50 euros, codif. 01974) se renouvelle. Les explications de Stéphane Chabenat, directeur général d'Edition Media Culture et Communication.

Lire accueille quatre nouveaux chroniqueurs, pouvez-vous nous en dire plus sur cette démarche ?
Notre but, avec le directeur de la rédaction Baptiste Liger, est de redonner une dynamique à ce titre qui a déjà 42 ans. Ce la passe notamment par l'arrivée en effet de quatre nouveaux chroniqueurs et chroniqueuses : Diane Ducret et Josyane Savigneau pour les livres (avec chacune ses spécialités), Philippe Delerm pour la langue française et Luc Ferry pour la philosophie.

Quelle est votre stratégie quant à la vente au numéro ?
Avec le temps, notre titre a évidemment construit un beau portefeuille d'abonnés. Mais il est à mes yeux indispensable de travailler la vente au numéro, elle est la garantie de la vitalité du titre. Nous faisons cela en accompagnant la relance sur plusieurs mois, avec de l'affichage notamment, pour reconquérir les anciens lecteurs et en séduire de nouveaux.

Quel est le profil-type de ses lecteurs potentiels ?
Aujourd'hui, beaucoup de commerçants de presse vendent aussi du livre, ce qui est intéressant pour nous. Nous visons évidemment des gens qui aiment lire, notre magazine fait pour eux le tri dans l'actualité littéraire foisonnante. Notre public-cible a 40 ans et plus, il est grand consommateur de livres. Les études que nous avons faites montrent que celles et ceux qui nous achètent et nous lisent surconsomment les livres par rapport au reste de la population.