4 questions à Stéphanie Casasnovas (Editions Larivière) autour du lancement de Kali

10/12/2021

Les linéaires consommation ont accueilli le 26 octobre dernier un nouveau bimestriel. Il s'agit de Kali, édité par les Editions Larivière et tiré à 100 000 exemplaires (codification 14315, 4,90 euros) qui propose à votre clientèle des décryptages et des enquêtes sur la consommation courante, sous l'angle environnemental, sanitaire et éthique. Découverte de ce nouveau titre avec Stéphanie Casasnovas, présidente des Editions Larivière et directrice de publication.

Quelle est la genèse de ce projet ?

Nous avons lancé Kali, qui est dirigé par sa rédactrice en chef Christelle Pangrazzi, sur une tendance émergente, apparue suite à la crise sanitaire; celle du consommer mieux. Ces enjeux sont en effet au coeur des préoccupations des consommateurs, et il y avait une place à prendre dans la presse pour y répondre. Nous souhaitions nous différencier, et accentuer les contenus sur l’impact sanitaire et environnemental. Kali est conçu autour de thématiques fortes et de dossiers denses. On y trouve par exemple un focus sur le manger sain, sur l'alimentation sans sucres et sans gluten. Il y a aussi une partie "scoop" sur la contamination des masques et des informations sur les compléments alimentaires. Nous avions également envie de proposer aux lecteurs et lectrices une approche didactique et pédagogique des sujets, notamment en incluant des infographies dans le magazine. Et nous n'excluons pas de publier des hors-séries.

Comment le titre se démarque-t-il dans son univers de concurrence ?

Nos principaux concurrents sont Que Choisir et 60 millions de consommateurs. Kali se différencie par son format plus dynamique et plus moderne, par une pagination plus dense et par l'aspect éthique dans sa ligne éditoriale. En termes de contenus, nous avons, par rapport à ces deux revues, un positionnement plus proche d'un hors-série, avec des sujets fouillés. Nous nous appuyons aussi sur des journalistes et des scientifiques experts de leur domaine pour rédiger les contenus. C'est notre valeur ajoutée. Et la marque de fabrique de tous les titres des Editions Lariviere d’ailleurs.

Quel bilan pour le numéro de lancement ?

Le numéro de lancement est encore en vente, mais les sondages sont positifs et les marchands de journaux sont satisfaits des ventes. Il s'agit pour eux d'une nouveauté qualitative. Notre objectif était de 40 000 ventes pour une mise en place de 90 000 exemplaires. Nous avons bénéficié d'une importante visibilité grâce à une campagne médias, réseau et radio. Même si la marque doit encore s'installer sur le réseau, Kali pourra bénéficier de la force de frappe du groupe. Le second numéro, qui paraîtra le 22 décembre, bénéficiera d'ailleurs d'un tirage et d'une pagination similaire (100 pages).

Des conseils aux marchands de presse ? 

Montrer aux clients que nous apportons une vision éthique de la consommation et du bien-être animal, que Kali est similaire à ses concurrents mais n'a pas le même prisme. C'est un magazine qui redynamise la famille de titres et qui va au-delà des sujets marronniers de l’année. Il s'agit d'un magazine très grand public. Les marchands pourront le placer à la caisse, ou au linéaire consommation, à côté de Réponse à Tout!, par exemple.