Cédric Dugardin auditionné à l'Assemblée nationale

11/06/2020

Ce mercredi, Cédric Dugardin, était auditionné par la commission des Affaires culturelles de l'Assemblée nationale. Comme le précise l'AFP, le PDG de Presstalis est revenu sur la crise qui touche le secteur de la distribution de la presse et espère qu'une nouvelle structure verra le jour le mois prochain.

« Dans les jours qui viennent, le tribunal de commerce de Paris examinera les offres de reprise de Presstalis et nous espérons que la nouvelle structure sera opérationnelle début juillet. Plus agile, apurée des dettes du passé, cette structure sera aussi plus transparente pour les éditeurs comme pour les pouvoirs publics » a t-il indiqué. Pour rappel, deux filiales de Presstalis employant 512 salariés ont été liquidées le 15 mai par le tribunal de commerce de Paris, tandis que l'organisation centrale de Presstalis a été placée en redressement judiciaire avec poursuite d'activité. « Je ne peux que regretter l'absence d'accord avec les magazines qui aurait permis de limiter les conséquences sociales de la liquidation » a déclaré Cédric Dugardin.

Selon le patron de la messagerie, l'État devrait financer le démarrage de cette nouvelle messagerie à hauteur de « plusieurs millions d'euros ». Le projet de budget rectificatif présenté mercredi en Conseil des ministres prévoit au total près de 200 millions d'euros d'aides pour Presstalis. « Le plan que nous déployons est complexe, coûteux, douloureux mais indispensable. Il permet d'envisager l'avenir (...) en attendant l'ouverture de la concurrence en 2023 », a-t-il ajouté, indiquant son intention d'adosser à terme le nouveau Presstalis à un groupe de logistique, type Geodis ou La Poste. Pour journaux et magazines, la facture est salée : fin avril, Presstalis leur devait 118 millons d'euros, des créances « totalement perdues », a reconnu Cédric Dugardin.