Cédric Dugardin, président de Presstalis, s’engage sur la rémunération complémentaire des marchands

16/03/2020

Face à une situation financière particulièrement difficile et de très nombreux échos sur la situation de la messagerie, sa prise de parole était attendue. Cédric Dugardin, qui a succédé il y a quelques semaines à Dominique Bernard à la présidence de Presstalis, a choisi d’adresser via Union Presse un courrier aux marchands de presse pour s’exprimer sur les difficultés de l’entreprise de distribution de la presse.

Il y reconnaît la « situation économique et financière critique » de Presstalis, mais se dit « convaincu qu’une solution commune de sortie de crise existe » et assure « y travailler sans relâche ». « Presstalis est un acteur clé. Son avenir dépend d’une volonté commune de nos actionnaires, des pouvoirs publics et de l’ensemble des parties prenantes. Tous y ont intérêt et ma mission est de réussir à converger vers une solution réaliste, pérenne et finançable », écrit encore le dirigeant.

S’adressant directement aux marchands, qualifiés de « premiers témoins » de la crise de la presse et « d’indispensables relais au plus proche des lecteurs », Cédric Dugardin estime que « l’on ne peut plus se satisfaire de plans d’urgence sans lendemain » et souhaite que « chacun accepte la contribution nécessaire qui lui sera demandée, les principaux éditeurs comme l’État ». Le président de Presstalis reconnaît en outre les « inquiétudes » et « difficultés » des marchands de presse. « C’est pourquoi je m’engage, d’une part, à défendre le paiement effectif de la rémunération complémentaire des diffuseurs de presse dans la solution commune de sortie de crise. D’autre part, Presstalis ne ménagera pas ses efforts afin de garantir la distribution de la presse dans le cadre d’une solution de continuité, y compris pendant les périodes troublées », écrit le dirigeant.

L’intégralité du courrier de Cédric Dugardin aux marchands de presse est à lire ici.