D'anciens journalistes de Science & Vie lancent le magazine Epsiloon

10/05/2021

L'univers de la presse scientifique s'étend et devrait compter prochainement un nouveau titre : Epsiloon ! Une parution imaginée par d'anciens journalistes du magazine Science & Vie aux cotés d'Hervé Poirier, ancien directeur de la rédaction du mensuel et Mathilde Fontez, ancienne rédactrice en chef adjointe.

Un projet porté par le groupe spécialisé dans la presse jeunesse Unique Heritage Media (UHM, éditeur également de Tout Comprendre et Réponse à tout), et qui devrait voir le jour en juin prochain. Vendu 4,90 euros, le premier numéro de ce futur mensuel sera tiré à 100 000 exemplaires, comme l'a précisé Emmanuel Mounier, le président et fondateur d'UHM, cité par l'AFP. Une campagne de financement a d'ores et déjà vu le jour sur la plateforme Ulule pour accompagner ce lancement.

La science... à l'infini

Astronomie, climat, technologie, archéologie... La publication interrogera chaque mois une centaine de scientifiques pour des « informations fiables et vérifiées » et explorera « le monde à toutes les échelles, de l'infiniment petit à l'infiniment grand, du phénomène le plus élémentaire au plus complexe, du sujet le plus profond au plus léger », indique l'équipe. Et pourquoi le nom Epsiloon ? En mathématiques, epsilon désigne le tout petit et l'immensément grand. Le double O, désignera ici le symbole ∞, qui représente l'infini.

Pour son premier numéro, le magazine promet un « récit désopilant » sur « l'adolescence universelle » découverte par les éthologues (spécialistes du comportement des espèces animales), où l'on apprend que « les ados souris abusent de l'alcool » tandis que « les ados chimpanzés adorent sortir en bande ». Le magazine doit être moins porté sur les avancées scientifiques que Science & Vie. " On va brasser beaucoup plus large que notre vénérable ancien journal », assure Hervé Poirier, cité par l'AFP, présentant son équipe comme des « conteurs » plutôt que des professeurs.

Un contexte tendu

Partis pour préserver leur indépendance éditoriale et en raison de désaccords avec le groupe Reworld Media, propriétaire du titre depuis l'été 2019, cette dizaine de journalistes comptait pour la plupart des dizaines années d'expérience au sein du magazine Science & Vie. Ils déploraient notamment un manque d'effectifs et la perte de contrôle du site internet du magazine, confié à des chargés de contenus non journalistes.

Ce lancement est soutenu par une flopée de personnalités, de l'astrophysicienne Françoise Combes au mathématicien Cédric Villani, en passant par le designer Philippe Starck, l'acteur Thierry Lhermitte et l'explorateur-médecin Jean-Louis Etienne.