https://unionpresse.fr/sites/default/files/images/advertisement/Habillage_site_1700_1000.png
230

Faux Q s'accorde un nouveau souffle

Faux Q

Une respiration bienvenue. Le magazine Faux Q (codification 16161) fait peau neuve et écrit une nouvelle page de son histoire. Le lundi 10 juin, il apporte son lot de nouveautés dans son prochain numéro doté d’un nouveau graphisme. "Le magazine va produire un effet flip (les pages que l’on feuillette et qui donnent une sensation de mouvement) et il va y avoir sur la tranche un motif qui apparaît", indique l’équipe du titre à CB News.

Le contenu éditorial étoffe sa palette. En complément d’une maquette "plus léchée", les textes occupent une place plus importante.

En plein renouveau

La revue culturelle, au ton résolument décalé, ouvre ses pages à nombre d’invités exceptionnels, artistes, architectes, créateurs, écrivains, scientifiques, cuisiniers qui tous ont joué le jeu des points. Ce 18e numéro de 172 pages convoque sur le même plan l’architecte japonais Shigeru Ban, le créateur protéiforme Hubert Barrère, l’astronome Jean-Pierre Bibring, la danseuse étoile néo-zélandaise Hannah O’Neill, le chef cuisinier Alain Passard ou encore l’artiste plasticienne Carmen Perrin.

"Faux Q se veut joyeux, parfois incorrect et ne s’oblige pas à être consensuel. Textes ciselés, signatures de renoms, photographes de talents, chaque numéro est une formidable aventure partagée", rappelle d'ailleurs sa fondatrice Antigone Schilling.

Créée en 2007 par la journaliste Antigone Schilling, la publication Faux Q est tirée à 10 000 exemplaires et vendue à un prix "palindromique" de 10,01 €.