Fisheye change de formule et de regard

02/07/2021

Lancé en 2013 par Benoît Baume, le magazine Fisheye a annoncé l'arrivée ce lundi 5 juillet d'une nouvelle formule (7,50 € ; codification : 19203), qui s'accompagne d'une légère augmentation du prix. La parution, qui traite de photographie, revient avec la volonté de mieux servir les auteurs et les photographes. 

Le nouveau format du titre, n'en fait ni tout un fait un magazine, ni un livre, ni un mook. « Mais un objet à part qui a été pensé pour rendre hommage, tous les deux mois, aux photographes contemporains » comme le précise l'éditeur. Dans un communiqué, la parution indique avoir sélectionné deux papiers : un satiné au début et à la fin pour l’analyse, les agendas, les portraits, les chroniques ou la réflexion, et au centre, un papier mat qui sert la séquence de 60 pages de portfolios, sans publicité, pour favoriser l'immersion.

Le magazine de 130 pages renforcera aussi sa présence à Arles. Pour Les Rencontres évidemment, qui reprennent possession de la ville, mais surtout pour célébrer dans sa galerie le talent de Charlotte Abramow et de Stéphane Lavoué, notamment. Le 48e numéro aura pour thématique « la renaissance ».