France-Antilles s'arrête finalement

30/01/2020

« Chers lecteurs, vous avez peut-être entre vos mains la dernière édition de votre journal France-Antilles, créé en 1965 ». C'est par ces mots que s'est ouverte l'édition du journal France-Antilles ce jeudi 30 janvier 2020. Pas de miracle donc pour France-Antilles qui attendait ce jeudi matin la réponse du tribunal de commerce de Fort-de-France. Le seul quotidien de Martinique, Guadeloupe et Guyane, a ainsi été placé aujourd'hui en liquidation judiciaire sans poursuite d'activités.

« Les Antilles et la Guyane seront les premières et donc les seules régions de France à être privées d'un journal quotidien », pouvait-on lire ce matin dans le journal. Le tribunal avait laissé jusqu'à mercredi soir à AJR Participations pour fournir « les éléments complémentaires liés au bouclage financier » de son offre de reprise, comme le précisait l'AFP. L'actionnaire avait fait une offre de reprise, à hauteur de 7 millions d'euros, prévoyant de conserver 125 postes. L'objectif était surtout de trouver impérativement 1,3 million d'euros supplémentaire, l'Etat ayant accordé une aide de trois millions à ajouter aux trois autres millions d'euros issus d'investisseurs.

Placé en redressement judiciaire depuis le 25 juin 2019, le groupe France-Antilles, employait 235 salariés dans trois éditions distinctes dans les trois départements d'outre-mer. Seules les filiales radio des trois éditions ont été cédées à un repreneur.