Guerre Moderne arrive en linéaires pour analyser un monde brut

14/05/2021

De la Syrie au Sahel, de l’Afghanistan au Yémen, du Nigeria au Mozambique, la guerre déferle. Une réalité qui a motivé le lancement d'un nouveau titre : Guerre Moderne, un hebdomadaire en vente tous les mercredis (5 € ; codification : 12218). Le premier numéro, disponible depuis ce 12 mai, porte notamment sur la situation en Birmanie. 

Inspiré par Courrier International et le Monde Diplomatique, ce nouveau magazine d'environ 70 pages met l'accent sur les images, avec de nombreux clichés de l'étranger. « Guerre Moderne a vocation à étudier l'histoire contemporaine par les événements qui la transpercent. Notre raison d'être est de rendre compte des guerres contre les populations, d'aller à la rencontre de celles et ceux qui font les révolutions modernes » est-il précisé dans un communiqué.

« Le monde bouge, nous voulons en rendre compte » argue l'équipe rédactionelle, basée aux quatre coins du globe, et qui s'articule autour de Michel Sitbon, éditeur (Esprit Frappeur, Dagorno et les Éditions du Lézard), journaliste (Maintenant, État d’Urgence et le Quotidien des Sans-papiers), écrivain et cofondateur de la parution. Celui-ci s'était notamment fait connaître du grand public grâce au reportage de Brut, réalisé en 2017, le présentant comme le libraire qui accueillait des migrants dans sa librairie rue Keller à Paris.