Jeux d’argent : vaste plan d’action pour encadrer la publicité et protéger les mineurs

28/02/2022

L'Autorité nationale des jeux (ANJ) a dévoilé un plan pour diminuer l'influence des jeux d'argent. Les publicités pour les paris sportifs doivent notamment être encadrées. L’ANJ a proposé mercredi 23 février  un plan d'action visant à prévenir le jeu excessif chez les plus jeunes, en encadrant les pratiques publicitaires par des "lignes directrices" et des "recommandations". 

Elle s'était engagée à mieux encadrer ces pratiques à cause d'une "pression publicitaire forte et inédite des opérateurs de paris qui s'est accélérée en 2021", a déclaré à l'AFP sa présidente Isabelle Falque-Pierrotin. Après six mois de consultation des différentes parties, l'autorité définit des règles claires, qui seront "pleinement opérationnelles" en septembre, soit avant la prochaine Coupe du monde de football. 

Ainsi, la publicité est interdite quand "elle incite à une pratique de jeu excessive", la "banalise" ou la "valorise", selon le décret. Pour l'ANJ, cela proscrit les "scènes d'excitation ou d'émotion d'une intensité disproportionnée" ou qui assimilent le jeu à un "exploit", rapprochant le joueur d'un “sportif de l'extrême". De même, elle ne peut "suggérer que jouer contribue à la réussite sociale", dit la réglementation.