l'Edito de Monika Gerhardy, Unité et conviction

11/02/2019

Succès pour notre Congrès 2019, qui s’est terminé jeudi dernier, avec l’intervention désormais rituelle de Stéphane Pallez, présidente de la FDJ. Une intervention aussi riche en perspectives et sereine que celles des deux autres partenaires invités à s’exprimer devant le Congrès : le PMU et le groupe Paris-Turf, que je remercie chaleureusement d’être venus à la rencontre de leur réseau.

L’instance majeure de l’organisation professionnelle nous aura permis d’affirmer à nouveau les attentes des marchands devant des invités politiques importants lors de la table-ronde sur la loi Bichet ; et devant toute la profession presse et tous les autres partenaires, venus en nombre, lors de l’allocution du président Daniel Panetto. Ils tiennent en quelques mots : préservation du pluralisme et unicité du réseau, définition de la presse et le droit à un assortiment effectif pour tous les marchands. 

D’autres intervenants, Dominique Wolton, puis Nicolas Brimo, ont chacun à leur manière expliqué en quoi notre réseau était important pour la société. Ce qui a été confirmé ensuite lors d’une table ronde sur le commerce de proximité, composé de parlementaires et de la Confédération des commerçants de France.

Enfin, vos représentants ont voté un changement de nos statuts qui va permettre d’être plus en adéquation avec les attentes et les réalités du terrain, et gagner encore en efficacité.

Une nouvelle fois cet événement annuel aura démontré notre unité et notre conviction. Chaque marchand de presse peut compter sur la détermination de tous les élus de Culture Presse pour suivre de très près les dossiers engagés lors de ce Congrès.