L’intérêt des marchands : une priorité !

23/03/2020

Nous voilà entrés dans une nouvelle semaine de confinement. Les commerces souffrent, au même titre que l’ensemble des forces économiques du pays… Je tenais à nouveau à vous témoigner de mon soutien. Nous vivons tous, en tant que marchands, cette même situation difficile. N’oubliez pas que vous pouvez bénéficier de mesures compensatoires pour votre commerce (infos disponibles sur le site de Culture Presse). C’est un moindre mal, et je continue de plaider notre cause auprès du Ministère de l’Economie, afin que l’impact soit le plus limité possible !

Cette semaine devait se tenir le Congrès de Culture Presse, moment statutaire fondamental dans la vie de l’organisation professionnelle. Il a bien entendu été annulé dès lors que nous avons pris connaissance des mesures mises en place par le gouvernement. Des solutions alternatives seront creusées pour assurer la vie normale de l’organisation.

Enfin, force est de constater que plusieurs sujets graves se télescopent pour notre filière : le covid-19 bien sûr, mais aussi, et c’est un fait antérieur, la situation de Presstalis. Il semblerait que l’entrée en redressement judiciaire soit inéluctable – bien que la procédure sera vraisemblablement décalée d’un mois. Toutes les hypothèses sont encore possibles. Mais ce qui est sûr, c’est que l’activité ne va pas s’arrêter du jour au lendemain, si elle s’arrête. Dans tous les cas, je reste en contact permanent avec les Ministères, la direction de Presstalis, mais aussi celle des MLP, ainsi que les éditeurs et les dépositaires – mais aussi d’autres acteurs importants du point de vente, comme la FDJ. Avec un seul prisme : l’intérêt des marchands de presse indépendants spécialistes. Il est essentiel que la filière fasse preuve d'une solidarité sans faille.

Daniel Panetto