La fin d’une anomalie

28/09/2020

Depuis jeudi dernier, et après presque cinq mois d’absence, les quotidiens nationaux commencent de nouveau à être livrés dans les Bouches-du-Rhône. C’est la fin d’une anomalie et un retour progressif à la normale qui doit être encore sécurisé.

J’ai suffisamment alerté parlementaires et médias ces dernières semaines, et appelé à la responsabilité les parties prenantes (éditeurs, messageries, salariés des ex-SAD…) pour trouver une issue à une situation qui n’en finissait pas de pourrir.

Je me réjouis du dénouement bien tardif d’un conflit qui n’est pas le nôtre, mais dont les marchands de presse ont été les victimes. La polémique ne m’intéresse pas et je me tourne désormais vers l’avenir : des relations de travail vont se mettre en place entre les marchands et la future société coopérative d’intérêt collectif (Scic) qui reprend le mandat de distribution de la presse sur la zone. Comme tout dépositaire, la Scic devra apporter au réseau marseillais efficacité et professionnalisme.

Mes confrères attendent de façon légitime une relation de confiance et une qualité de service au quotidien pour retrouver la dynamique commerciale perdue. Les élus et responsables Culture Presse sur la région seront des interlocuteurs attentifs, exigeants et ouverts au dialogue pour résoudre les difficultés et faire le lien avec leurs confrères.

Daniel Panetto,
Président de Culture Presse