La valeur de la presse imprimée

07/09/2020

Les prévisionnistes ont l’habitude de prophétiser la fin du support papier à plus ou moins brève échéance… Ces conjectures pessimistes sont régulièrement démenties par les faits : le papier représente encore et toujours une part majoritaire de la diffusion des quotidiens et des magazines.

Au-delà des chiffres, la presse porte des valeurs symboliques, démocratiques et sociétales qu’il est important de préserver. Une publication papier conserve une forme de vérité et de certification des informations que n’ont pas les sites Internet ou les réseaux sociaux…

A l’heure des fausses nouvelles, de l’infobésité, et autres maladies de notre époque saturée d’informations, l’imprimé reste le support dans lequel le public a le plus confiance. Le papier apporte en effet à son lecteur l’approfondissement, la décélération et le recul qu’il recherche.

Le papier se distingue par la crédibilité majeure qu’il porte. Gage de confiance, la presse imprimée continue d’ailleurs d’être la source d’information essentielle pour les médias radio, télévisés ou digitaux. Nous en sommes, comme marchands de presse, le précieux vecteur qui doit être valorisé.

Soazig LE LABOURIER
Vice-Présidente de Culture Presse