Le PMU à la relance

14/12/2018

Des annonces de taille. Cette semaine, Cyril Linette, directeur général du PMU, et Patrick Fontana, directeur du réseau commercial, ont présenté les détails du nouveau contrat proposé à l’ensemble des partenaires de son réseau, et notamment à Culture Presse. Ce nouveau contrat entrera en vigueur en avril 2019. Selon le PMU, il s’agit de « récompenser la fidélité » des titulaires de points de vente, « tout en apportant une série de réponses à leurs attentes ».

Le nouveau contrat comporte deux axes principaux. Le premier vise à améliorer la qualité de service et l’accompagnement des titulaires grâce à un investissement technique de plus de 50 millions d’euros sur l’année 2019. Il permettra le déploiement généralisé des nouveaux terminaux Nova, tandis que les bornes les plus anciennes du réseau seront renouvelées pour diminuer la charge de travail des marchands, gagner en efficacité et augmenter le chiffre d’affaires. Ce plan d’optimisation s’accompagnera de l’installation d’écrans tactiles supplémentaires pour mieux informer les parieurs.

Second axe du contrat, une augmentation de la rémunération accordée aux titulaires en actionnant plusieurs leviers. Le taux de base de la commission reversée aux marchands s’échelonnera ainsi désormais de 1,8 à 2,25% en fonction du chiffre d’affaires mensuel réalisé. A cette rémunération s’ajoutera la prime de disponibilité pour les points de vente ouverts 360 jours par an et plus (310 jours par an et plus pour ceux situés en centre commercial et dont les jours de fermeture sont imposés). Le taux de cette prime sera doublé à 0,4 %. En outre, afin de doper le chiffre d’affaires des points de vente, et donc leur rémunération, tous les paris pris avec la carte PMU, par SMS ou encore via Allo Pari, seront intégrés au chiffre d’affaires du point de vente dans lequel le compte aura été ouvert et rémunérés aux mêmes conditions que les enjeux pris en points de vente.

A noter également : le PMU supprime l’obligation d’avoir une caisse dédiée à son activité, et les titulaires auront désormais également la possibilité d’effectuer des virements directement depuis le compte professionnel du point de vente vers le compte PMU. Côté trésorerie, le PMU versera désormais les commissions le 5 de chaque mois plutôt que le 15 comme c’était le cas jusqu’à présent. Enfin, l’opérateur affiche sa volonté d’alléger les charges pesant sur l’activité. Il a ainsi confirmé qu’il prendrait en charge les frais bancaires sur les transactions CB et a annoncé également la gratuité des équipements PMU (concept merchandising, bornes, terminaux de prise de paris et TPE).

Vous pourrez retrouver le détail de ces mesures dans le prochain numéro d’Union Presse, daté janvier 2019.