https://unionpresse.fr/sites/default/files/images/advertisement/Habillage_site_1700_1000.png
230

Légende ouvre le chapitre Lady Diana

Légende

Légende accroche Lady Diana à son tableau de chasse. Trois mois après la sortie de son numéro spécial sur le premier président noir d’Afrique du Sud Nelson Mandela, le trimestriel (codification 13370 ; prix : 20 €) remet le pied à l’étrier en consacrant son prochain volet à Diana Spencer, communément appelée Lady Diana ou "Lady Di".

Disparue tragiquement dans la nuit du 31 août 1997, la "princesse du peuple" aurait fêté ses 63 ans cette année. Légende déroule le 27 mars "le destin d’une princesse passée de vie à trépas, comme elle était à 19 ans sortie de l’ombre pour la lumière", précise l’éditeur.

Un contenu immersif

Composé à plus de 70 % de photographies, Légende s’accompagne de grandes plumes – écrivains, reporters, sociologues ou historiens – telles que celles de l’écrivain américain William Boyd, l’historien spécialiste des familles royales Jean Des Cars et l’auteure Laurence Cossé. Le spécialiste des têtes couronnées Stéphane Bern décrypte le jeu de miroir entre la princesse Diana et la presse. Vingt-six ans après sa disparition, l’icône planétaire fascine toujours autant. Elle occupe une place importante dans la culture populaire, en témoigne l’analyse de l’ancienne correspondante de Libération à Londres Sonia Delesalle-Stolper sur la "Dianamania".

Le sommaire très varié, contenant 30 % de récits, mêle l’émergence des versions complotistes de l’accident qui a coûté la vie à la princesse et à son compagnon Dodi Al-Fayed aux multiples inspirations de Lady Diana au cinéma, à la télévision et au music-hall.

En moins de cinq années d’existence, Légende a su alterner entre les figures féminines et masculines, mais aussi les icônes de la littérature, du sport (Rafael Nadal), de la politique (Simone Veil, Charles de Gaulle), du cinéma (Brigitte Bardot), des sciences et de la musique (Madonna, Johnny Hallyday).