Les Nouvelles Calédoniennes s’achèvent

nouvelles calédoniennes

En Nouvelle-Calédonie, le couperet est tombé concernant la presse calédonienne. Le groupe Melchior, qui possède Les Nouvelles Calédoniennes, scelle le sort du quotidien. Les journalistes réalisent ce mercredi la dernière édition du quotidien, qui sera disponible le lendemain.

La direction et les actionnaires du groupe Melchior ont décidé de demander la mise en liquidation du groupe auprès du Tribunal mixte de commerce de Nouméa. Le tribunal se prononcera définitivement demain, le 16 mars. 

En cas de liquidation, Les Nouvelles Calédoniennes et les autres titres ne seront plus publiés. L'imprimerie IRN cessera elle-aussi son activité. Une centaine de salariés est en passe de perdre son emploi.

La Société des journalistes, qui représente une trentaine de journalistes du groupe se dit "profondément choquée par le délai, plus que bref, qui nous a été laissé avant la cessation d’activité. L’ensemble des salariés, soit quelque 120 personnes, ont obligation de quitter les locaux d’ici mercredi soir. Une situation sidérante qui ne nous laisse que trois jours pour boucler les dernières éditions et récupérer toutes nos données et nos archives, qui représentent plus de quinze ans de travail pour certains journalistes".

Les Nouvelles calédoniennes, fondées en 1971, étaient, depuis 1979 et la disparition de La France australe, le seul quotidien de Calédonie.