Loi Bichet : la position de Culture Presse réaffirmée

08/02/2019

Le congrès national de Culture Presse s’est achevé hier. Retour sur la position de l’organisation professionnelle dans le cadre de la réforme annoncée de la loi Bichet, avec de larges extraits de l’allocution à la profession du président Daniel Panetto.

« Je veux réaffirmer avec force que nos confrères attendent une réforme. Et qu’ils l’espèrent rapide, car nous ne pouvons nous satisfaire de la situation actuelle. »

« J’ai déjà pu exprimer à nombre d’entre vous notre attachement à un système pluraliste et impartial. Nous ne demandons pas le choix des titres par le vendeur. »

« Pour assurer ce pluralisme, il faudra aussi s’assurer que soit préservée l’unicité du réseau : il faut éviter que des sociétés ne livrent qu’une seule partie des marchands, choisie selon des critères de typologie ou de géographie. (…) Tous les titres doivent être rémunérées au même taux, pour un même marchand, afin de maintenir son impartialité. En un mot, il me semble que la rémunération du réseau doit rester régulée. »

« Il ne faut pas que notre statut serve de prétexte à nous envoyer n’importe quoi, avec obligation d’exposition. Nous insistons donc pour obtenir une définition de la presse. »

« Nous attendons que la loi consacre un droit à l’assortiment. Pour tous les marchands. Une adaptation de l’offre à la taille du linéaire, selon un modèle non discriminatoire, et qui tienne compte des attentes de la clientèle. (…) Faisons confiance aux marchands pour faire du commerce. »