Numérique et équilibres

18/02/2019

De plus en plus souvent, les médias nous alertent sur les risques que présentent les écrans et l’exposition trop fréquente des enfants à ceux-ci. Manque de concentration, difficultés de raisonnement… les tout petits sont plus attirés par les écrans car ceux-ci offrent un divertissement facile et sans besoin de réflexion intense ou d’attention soutenue, comme le demande la lecture par exemple. Plus tôt l’enfant est exposé, plus il aura du mal à choisir la tâche qui requiert un « effort ». En conséquence, nous devons tous être vigilants à établir des équilibres entre les activités numériques et le reste. Le reste ? Jouer dehors ou dedans, interagir avec les autres, mais aussi faire des activités créatives ou… lire. Le papier est notre meilleur allié pour lutter contre les effets nuisibles des écrans, que ce soit pour les enfants… ou pour les plus âgés ! Au cœur de ces enjeux nouveaux, et propres à notre société ultra connectée qui émerge depuis maintenant quelques décennies, soyons prescripteurs. Prônons, de temps en temps, la déconnexion.