Quatre questions à Claire Bernard, directrice marketing et développement business du pôle féminin

18/07/2022

Dr.Good! migre chez Prisma Media. Le Groupe Webedia lui a confié la licence d'exploitation exclusive du magazine. Un projet d'envergure pour le groupe de presse. Les explications de Claire Bernard, directrice marketing et développement business du pôle féminin de Prisma Media.

Après un récent changement d'éditeur, Dr.Good! change de formule. Pourquoi ?

La marque Dr.Good! appartient à Webedia. Le groupe était en contrat avec Reworld Média pour la licence du magazine. Au moment de challenger de nouveau le contrat, plusieurs éditeurs ont tenté de remporter la mise. Nous avons remporté le contrat et ainsi récupéré la licence d'exploitation exclusive.

Ce choix se justifie car c'est une magnifique marque dotée d'un incarnant qui est toujours très populaire, Michel Cymes. Les segments de la santé et du bien-être sont des univers qui nous intéressent particulièrement. En effet chez Prisma Media, nous sommes très bien positionnés sur les deux segments. Nous voulions nous développer davantage. C'est pour cette raison que nous avons décidé de reprendre Dr.Good!. Cela coche la case d'un point de vue stratégie, business pour Prisma Media. 

Comment est promue cette nouvelle arrivée ?

Nous sommes très contents de cette nouvelle marque. Nous avons donc mis les moyens. On a investi sur plusieurs campagnes, à la fois télévision, presse, radio, affichage et digital. Le plan de communication est assez fort pour les numéros à venir. Sur le terrain, nous avons également agi. Le magazine dispose d'un affichage. Il y a eu une distribution faite aux marchands de journaux. Nous avons distribué des ballons en clin d'œil avec la couverture sur le souffle. Il y a aussi plusieurs PLV présentoirs en point de vente. Enfin Prisma Media a innové. Plusieurs vidéos de recommandations et de présentations du magazine ont été réalisées avec Michel Cymes pour les marchands de presse et pour les annonceurs.

Quels sont les changements à prévoir côté contenus et mise en page ?

Pour concevoir la nouvelle formule, nous avons décidé de mettre en place des groupes de lectrices. En récupérant le magazine, nous nous sommes rendu compte que les lectrices adoraient le magazine. Dès lors, nous ne voulions pas tout bousculer, parce qu'il fonctionnait plutôt bien dans sa précédente forme.

Donc, on a préservé l'ADN mais on a apporté un certain nombre de nouveautés. Le magazine s'est donc vu ajouter de nouvelles rubriques avec plus de témoignages positifs (important d'avoir un état d'esprit positif pour se sentir en bonne santé). Dr Good comprend désormais la rubrique "la consultation", qui permet de s'auto diagnostiquer et de mieux comprendre ce qu'il se passe dans notre corps. Une rubrique sur les médecines douces voit également le jour. Les médecines de compléments intéressent de plus en plus les gens. Jusqu'à présent, cela n'était pas traité Dr.Good! Nous avons également créé une rubrique sur la santé des enfants, parce que les enjeux de santé pour les plus jeunes sont aussi importants et faisaient partie des attentes.

En complément des nouvelles rubriques, nous avons retravaillé la maquette. Elle faisait partie d'un ADN fort. Dr.Good! est un magazine très pédagogique et qui vulgarise la santé. Il fallait garder ce qui fonctionne bien et ne pas trop aller dans une maquette magazine féminin. La nouvelle formule du magazine possède désormais de nouvelles photos. La couverture a été rendue plus colorée. Elle est perçue comme plus dynamique et aérée.

Qu'avez-vous à dire aux marchands de presse ? 

Nous pouvons les remercier. Depuis le début, ils ont toujours joué le jeu. Si je dois leur faire passer un message, il s’agit de les remercier parce qu'ils y ont cru dès le départ. On peut également leur dire que Prisma Media va tout faire pour qu'ils y croient toujours. On compte mettre les moyens et éditorialement, on est sensible à pérenniser ce qui a été fait, voir même l'améliorer.