Quatre questions à Yamina Benaï, fondatrice & co-rédactrice en chef de Geste/s

25/03/2022

Le magazine Geste/s fait son entrée dans vos linéaires ce samedi 26 mars. A cette occasion Yamina Benaï, fondatrice & co-rédactrice en chef de Geste/s revient sur la nouvelle création du groupe Beaux Arts & Cie.

Quelle est la genèse de ce projet ? 

Depuis de nombreuses années je m'intéresse aux métiers d'art et aux savoir-faire artisanaux, exercés dans le cadre d’ateliers de taille modeste ou de grandes manufactures. Fin 2018, l’idée a commencé à germer de mettre au point un magazine en manière de tribune de ces expertises. En effet, aucun titre dédié n'existait sur les métiers d'art, les savoir-faire d'excellence et leurs croisements avec la création contemporaine. 

Durant plusieurs mois, en parallèle à mes responsabilités de rédactrice en chef adjointe d’un magazine d’art contemporain, j’ai poursuivi mes recherches sur ces univers, dressé un état des lieux des acteurs majeurs, pensé à un titre (Geste/s) et réfléchi à une périodicité qui serait intéressante au plan éditorial et viable en termes publicitaires, donc d’économie et de pérennité du support. A savoir un rythme trimestriel. 

Une fois ces éléments en main, j’ai fait part de ce projet à Emmanuel Rubin, dans la perspective de l’y associer comme co-rédacteur en chef. Il s’est montré très enthousiaste, et nous avons rapidement commencé à établir les grandes lignes du magazine, affiner son corpus et l’angle éditorial, définir sa pagination (200 pages) avec la volonté, dès le début, d’une diffusion dans le réseau presse sur l’ensemble du territoire ainsi qu’en librairies. Emmanuel Rubin et moi partageons un fort intérêt pour la presse et, à nos yeux, le point de vente est un point de repère et un élément de vie essentiel des quartiers. Nous y sommes donc très attachés. Ensuite, pour éditer le magazine, nous avions besoin d’une structure bien identifiée. Naturellement, je me suis adressée au groupe auquel je contribue depuis début 2020 (Le Quotidien de l’Art) : Beaux arts & Cie. La direction du Groupe a validé le projet à l’automne 2021, nous avons alors pu nous réunir avec notre directeur artistique, Aldo Buscalferri, et débuter concrètement l’aventure. 

Comment fonctionne ce magazine ? 

Chaque numéro de Geste/s est structuré autour de six sections scandées par deux portfolios de 10 à 14 pages de travaux réalisés spécifiquement pour le magazine par un artisan, un photographe, un artiste, un illustrateur. Pour ce premier numéro, ils ont été confiés, l’un à Jérôme Zonder, l’autre au duo de designers Henri Frachon et Antoine Lecharny. La première partie, intitulée Intersections, déroule sur une quarantaine de pages le panorama de l'actualité des métiers d’art et des savoir-faire d’excellence sous forme de textes long, de brèves et de rubriques. Puis, L’Esprit du geste, s’intéresse aux acteurs du secteur via des rencontres, des portraits, des entretiens, des visites de manufactures. 

Ensuite on aborde la section Théma, sur une quarantaine de pages. Dans ce numéro inaugural, nous avons choisi “L‘Humain”, car derrière tout objet artisanal, il y a de la sensibilité et de la dextérité d’hommes et de femmes. Ce cœur du magazine ouvre une réflexion sur la modernité des métiers d’art, des savoir-faire d’excellence. Enfin la dernière section, Vagabondage, s’attache à une ville ou une région, creuset d’un métier d’art. Les lecteurs pourront ainsi découvrir un reportage d’une vingtaine de pages sur les manufactures du verre et du cristal dans la région du Grand Est. 

Pourquoi peut-il devenir incontournable ? 

On espère qu'il va le devenir car, d’une part Geste/s est le premier trimestriel consacré aux métiers d'art, aux savoir faire d'excellence et à la création contemporaine, il n’a donc pas d'équivalent sur le marché ; d’autre part, il épouse un véritable besoin de sens, conforté par l’époque post-covid, et un intérêt de plus en plus fort pour l’excellence manuelle. Enfin, nous avons travaillé à une construction particulière, associant une réflexion approfondie, une éditorialisation très soignée et une qualité de production visuelle. La richesse et la variété des contenus devraient retenir l’attention de nos lecteurs. Geste/s se veut l’écrin de ces métiers d'exception qui font tant rêver. 

Avez-vous un message ou une recommandation à adresser aux marchands ? 

Nous sommes de grands amateurs de la presse papier et des points de vente de presse, aussi, nous espérons pouvoir compter sur l'accompagnement des marchands pour mettre en valeur le magazine. Geste/s serait idéalement situé dans la section des magazines d'Art. Et, bien évidemment, placer Geste/s près de Beaux-Arts Magazine est une excellente idée. Nos remerciements anticipés à tous les marchands qui nous accorderont leur attention.