Télé-Loisirs innove au sein du groupe Prisma Media

08/11/2018

Ce matin, Rolf Heinz, le Président du groupe Prisma Media, Thierry Masclot, le rédacteur en chef du Pôle TV Entertainment, et Julian Marco, le directeur marketing et business development du Pôle TV Entertainement, ont dévoilé la nouvelle formule du magazine Télé-Loisirs, à la presse. Un rafraîchissement du support, qui existe depuis 1986 dans les points de vente et qui s’inscrit dans la lignée du groupe, celle d’avoir « un média et un contenu d’avance ». Les lecteurs devront donc s’attendre à des changements éditoriaux concrets sur le print : « Depuis septembre nous avons un supplément Cinéma, séries et pop culture. On se permet d’avoir une page et demi pour parler soit de Amazon Prime, soit de la Comic Con, par exemple », s’accordent à dire les trois collaborateurs. Média de référence des programmes télévisés, Télé-Loisirs intègrera aussi le catalogue Netflix dans sa parution et en lien avec ses contenus déjà existants. Le tout pour être au plus près de sa communauté et la conseiller du mieux possible dans les choix des films ou des émissions à venir.

Sur le digital, le titre prévoit de diffuser davantage de podcasts sport et cinéma et d’axer ses productions vers les expériences immersives et la réalité augmentée. 

Quant aux projets futurs, Rolf Heinz parle de « développer des hors-séries et des projets de revue l’an prochain » car le pôle Entertainment du groupe présente de bons résultats en termes de croissance. Prisma Media est en effet leader en France dans ce domaine avec 15 millions de visiteurs par mois, 2 millions de visiteurs par jour, toutes catégories confondues sur le site et un contenu Télé-Loisirs qui touche à l’heure actuelle une audience de 20 millions de français. 

Enfin dans les linéaires, le magazine Télé-Loisirs surfe sur la vague du succès. D’après Julian Marco, le titre est globalement très bien accueilli et « bien mis en avant par les marchands de journaux ». Cela même s’ils peuvent « avoir une difficulté à les placer à cause de la multitude de titres ». Julian Marco ayant lui-même fait une tournée des points de vente à Paris et en province constate : « Télé-Loisirs est très bien identifié dans les rayons. Chaque semaine on vend 300 000 exemplaires. Pour un marchand de presse c’est un chiffre d’affaires important ».