Trois questions à Eve-Marie Zizza-Lalu, directrice de la rédaction de Régal

21/04/2021

Un souffle « vert » souffle sur les publications d’Uni-médias. Après Origine by Maison Créative (codification 12441, vendu 5,95 euros), l’éditeur lance demain Régal Nature, un hors-série déclinaison de son bimestriel culinaire phare (vendu 4,95 euros sous la codification 12443). Les explications d’Eve-Marie Zizza-Lalu, directrice de la rédaction.

Comment est né ce projet de déclinaison ?

Régal portait déjà depuis un certain temps un engagement fort pour l’équilibre alimentaire et une réflexion sur l’alimentation durable, mais ce n’était pas aussi marqué que dans ce hors-série. Régal Nature est vraiment intégralement consacré à cette thématique, et nous pensons qu’il peut intéresser un public plus large, et s’adresser à tous ceux qui veulent avoir quelques clés pour changer leur alimentation. Ce changement de paradigme devient une tendance de fond, y compris chez les chefs. Nous nous devions d’accompagner cette nouvelle approche. Nous avons en outre choisi le terme « Nature » pour aller vers un mot simple, beau, inspirant, qui incarne pleinement notre ambition sur ce projet.

Pensez-vous pérenniser ce magazine au-delà de cette édition ?

Régal Nature est un hors-série de 100 pages, vendu 4,95 euros. Cette première édition est tirée à 40 000 exemplaires et mise en place dans 9 000 points de vente. Pour l’instant, nous prévoyons d’en publier deux par an, l’un autour du printemps, l’autre de l’automne. La saisonnalité des produits est évidemment très importante dans l’univers de la cuisine. Mais, si le titre rencontre son public et si, comme nous le croyons, il y a une vraie appétence pour ce sujet, nous pourrions le pérenniser sous la forme d’un trimestriel. Ou peut-être augmenter sa pagination… le sujet est tellement vaste que, pour ce premier numéro, j’étais un peu frustrée (rires) !

Quelle est la spécificité de Régal Nature, qui arrive dans un marché déjà bien occupé ?

Son originalité est d’être un magazine résolument tourné vers le flexitarisme, et non pas vers un mode de vie végétarien ou vegan. Si l’on veut avoir un impact et convaincre largement, nous pensons qu’il est plus pertinent d’insister sur le fait de limiter sa consommation de viande, sans l’exclure, et d’en consommer une qui soit de très bonne qualité. Au-delà de cette question, Régal Nature prône le fait maison, et le fait de réduire sa consommation de sucres et de gras. Nous sommes aussi résolument anti-gaspillage alimentaire, en veillant à proposer des astuces et recettes pour utiliser un produit dans son ensemble. L’idée est de combiner le « green » et le bon, tout en ne transigeant jamais sur la gourmandise, qui est l’ADN de Régal, et sans jamais verser dans un ton moralisateur. Pour les marchands, l’idée est de le positionner avec les titres de cuisine, proche de Régal, mais aussi d’ELLE à Table, Marmiton, Cuisine et Vins de France, Saveurs et Saveurs Green. La concurrence est saine. La maquette de Régal Nature est audacieuse, dynamique, elle tranche avec notre bimestriel pour apporter un côté très joyeux, très frais. Notre approche se veut différente dans le ton, les recettes, la maquette. Je suis persuadée qu’il y a de la place pour tout le monde à partir du moment où le magazine proposé est de qualité.