Trois questions à Jean-Eric Raoul, rédacteur en chef de Sport Auto

24/06/2022

Le magazine Sport Auto a fêté ses 60 ans avec un numéro spécial. Les explications du rédacteur en chef Jean-Eric Raoul, sur le numéro anniversaire, sur ce que Sport Auto représente et sur l’avenir du magazine.

En quoi ce numéro est-il événementiel ?

Nous avons obtenu une belle interview d’Alain Prost qui retrace les six dernières décennies de Formule 1 de l’intérieur. On a aussi traversé la France pour l’ouverture du Tour Auto au volant d’une Ferrari SF-90. Cela fait un beau périple qui nous a permis de constater que la passion pour le sport automobile vit toujours bien en France. Nous évoquons aussi l’histoire parallèle depuis 60 ans entre Sport Auto et la marque française Alpine.

En regardant dans le rétroviseur, que représente la longue histoire de Sport Auto ?

Je suis très fier d’être le rédacteur en chef de Sport Auto, une marque reconnue comme faisant partie du paysage mondial du sport automobile. Les marques de voitures sportives continuent de nous faire confiance année après année bien que le marché français s'essouffle par rapport aux voitures de sport. Le magazine a bien évolué, et a su s'adapter à son époque. Il y a 20 ans, nous avons par exemple adapté la qualité graphique et celle des photos et du magazine à la qualité de nos articles, car parler des plus belles voitures sans avoir les plus belles photos ou la plus belle qualité graphique n’était pas logique.

La Formule 1 est redevenue une porte d’entrée importante vers le sport automobile. Un nouveau lectorat aussi pour vous ?

Sport Auto est un des trois seuls titres de la presse française à envoyer un journaliste sur chaque week-end de Grand Prix de Formule 1. Il est évident qu’on va continuer à en parler beaucoup, c’est dans l'ADN du titre depuis son lancement il y a 60 ans. On est un mensuel donc on doit s’adapter dans la manière de traiter ça, surtout à l’époque des réseaux sociaux. On va tout de même essayer de plus valoriser la Formule 1 prochainement car on remarque une inversion dans l’intérêt envers la discipline parmi nos lecteurs. Nos lecteurs les plus âgés étaient ceux qui s'intéressent à la F1 tandis que les plus jeunes plutôt aux tests de voitures de sport. On remarque que les choses s’inversent dernièrement et on va s’adapter en valorisant plus la Formule 1.”

Prix : 6,90 € / Codification : 15764