Eric Matton, éditeur et directeur du pôle print du groupe L’Equipe

Le groupe L’Equipe a lancé la semaine dernière une nouvelle formule de France Football. L’occasion d’interroger Eric Matton, éditeur et directeur du pôle print de L’Equipe, sur la stratégie de diffusion de son groupe.

Pourquoi avoir choisi de relancer France Football avec cette nouvelle formule ?

France Football est un titre qui a plus de 70 ans. Nous avons estimé que c’était un âge raisonnable pour envisager sa transformation. Depuis septembre 2015 nous avons transformé l’ensemble de nos supports, en commençant par le passage au format tabloïd du quotidien L’Equipe. Désormais, au lieu d’être une sorte de journal amélioré, France Football est un véritable magazine, avec un format plus compact, plus pratique et plus moderne. Avec un format qui passe à 225 x 285 mm, il reste plus grand que les news magazines, ce qui permet une mise en scène conforme à notre nouvelle ambition. Nous adoptons également un principe de couverture très novateur et impactant, puisque l’encadré sur la Une changera de couleur chaque semaine pour créer l’événement.

Comment soutenir la diffusion du titre, qui s’est érodée ces dernières années ?

Le public a grandi avec France Football, mais a pu prendre ses distances par rapport à un titre qui n’a pas beaucoup évolué depuis quelques années. Il faut donc réintroduire la notion de plaisir et de découverte autour du football. Pour soutenir cette relance, nous menons une campagne dynamique, avec de la publicité sur le lieu de vente (PLV) et des spots radio pendant trois semaines, et une série d’actions auprès des diffuseurs. Nous souhaitons que France Football soit positionné à côté de L’Equipe. Son nouveau format peut aussi lui permettre de trouver sa place près des caisses, ce qui est un endroit privilégié d’exposition et de vente. Globalement, les ventes au numéro représentent 40 % de la diffusion de France Football.

Globalement, comment envisagez-vous l’avenir de vos différents titres ?

Nous réaffirmons notre engagement sur le terrain du print. Depuis deux ans, tous nos supports ont été rénovés et des innovations ont été apportées pour tous les titres, afin que nous restions en phase avec notre époque. Les résultats de cette stratégie sont très encourageants, puisque nos titres résistent formidablement bien et même progressent. Notre ambition est la même pour France Football : il faut renouer avec la croissance et recruter de nouveaux lecteurs. Il n’y a pas de fatalité, cela est tout à fait réalisable.