Trois questions à Thomas Herson, éditeur délégué de la Revue du vin de France

Le numéro de rentrée de la Revue du vin de France (groupe Marie Claire), dédié aux foires aux vins, paraît aujourd’hui. L’occasion de faire un point avec son éditeur sur cette sortie, très attendue par les amateurs, et particulièrement importante pour le magazine.

 

Quel dispositif la Revue du vin de France met-elle en place à l’occasion des foires aux vins ?

Les foires aux vins sont un phénomène dont le succès ne se dément pas année après année. Avec notre numéro dédié, nous paraissons assez tôt pour permettre à nos lecteurs de préparer en amont leurs achats et de repérer rapidement les bonnes affaires. Nous goûtons aux vins proposés par chaque enseigne, pour ne sélectionner que les plus intéressants : deux coups de cœur par enseigne.

Au total, nous présentons 400 vins au niveau national et 1 600 vins au niveau régional. En parallèle, nous publions également un Guide des meilleurs vins de France, véritable aide à l’achat des références susceptibles d’être disponibles à la vente. Dans ce guide, nous retenons pas moins de 6 500 crus ! C’est un travail de fourmi, que nous commençons au printemps.

 

En quoi cette période est-elle particulièrement importante pour le magazine ?

C’est tout simplement la meilleure période de l’année pour nous. En gros, nous doublons nos ventes au numéro sur cette publication (40 000 ventes au numéro individuelles en moyenne sur l’année), qui reste deux mois dans les points de vente. Au long de l’année, la Revue du vin de France est présente dans environ 5 000 points de vente : ce chiffre augmente de 40 % pour ce numéro spécial. Un quart de nos diffuseurs reçoivent en outre du matériel de PLV : présentoirs en forme de tonneaux, affichage…

Deux autres périodes sont stratégiques pour nous : juin, avec notre Tour de France du millésime, et la fin d’année, avec un numéro dédié aux vins de fêtes, en particulier le champagne.

 

Comment les marchands peuvent-ils capitaliser sur cette actualité autour des foires aux vins ?

Les foires aux vins attirent un public de plus en plus large, qui a besoin de conseils. La presse vin a un rôle important, pour être un vrai guide d’achat, tout comme le marchand est un vrai prescripteur pour la presse. D’ailleurs, comme le vin, la presse vinicole est aussi un achat d’impulsion. Mon conseil : mettre en avant les titres dédiés aux foires aux vins le plus tôt possible, et les exposer assez longtemps idéalement.

Les connaisseurs viendront dès aujourd’hui pour acheter la Revue du vin de France et préparer leur parcours d’achat. Et d’autres, plus novices, vont attendre le démarrage réel des foires aux vins, mi-septembre, pour se diriger vers la presse vinicole. Il faut donc couvrir une assez longue période et pouvoir les conseiller dans ce sens.