Des prix en hausse pour plusieurs quotidiens nationaux

04/01/2022

Janvier rime souvent avec augmentation des prix pour de nombreux titres de presse, et cette nouvelle année ne fait pas exception. Les éditeurs font en effet face à une hausse de leurs coûts industriels, et en particulier des prix du papier qui ne cessent de grimper. La répercussion sur les prix de vente semble ainsi inévitable.

Du côté des quotidiens nationaux, les prix des Echos est ainsi passé hier à 3,20 euros (contre 3 euros), tandis que l’édition du vendredi (avec Les Echos Week-End) passe à 5,80 contre 5,50 euros.

A compter d’aujourd’hui, Le Figaro et Le Monde voient aussi leur prix augmenter de 20 centimes, soit 3,20 euros pour chacun. A noter que l’édition du Monde datée du samedi (et donc en vente le vendredi en fin de journée), proposée avec M le magazine du Monde, est désormais vendue 4,90 euros contre 4,70 euros auparavant.

Hausse de 20 centimes également pour le Journal du Dimanche, vendu depuis ce week-end à 2,20 euros. Le pack réunissant le Journal du Dimanche et Version Femina passe de son côté à 2,40 euros (contre 2,20 euros jusqu’alors). Du côté de Libération, pas de hausse de prix en semaine (2,50 euros). En revanche, l'édition du week-end, vendue le samedi, voit son prix passer de 3 à 3,50 euros. 

Enfin, le prix de L’Humanité passe à 2,50 euros, soit une hausse de 10 centimes. Le prix de L’Humanité Dimanche doit lui augmenter de 20 centimes, pour atteindre 3,90 euros. Ca bouge aussi du côté des titres de Matchem (presse hippique), avec une hausse de 10 centimes pour Paris Turf (2,60 euros contre 2,50 euros du lundi au vendredi ainsi que le dimanche, tandis que l’édition du samedi reste à 2,80 euros), pour Paris Courses (2,10 euros contre 2 euros), et Week-end (2,20 contre 2,10 euros).

Pas de hausse de prix en vue à ce stade en revanche pour Aujourd’hui en France et Le Parisien, ni pour L’Opinion, nous indique-t-on au sein de ces éditeurs.