Le nouveau bimestriel Epatant veut épater les lecteurs

04/11/2021

La société « Les Presses de l’Épatant », développée par Edouard de Broglie, fondateur de Dans le Noir et Fabrice de Rohan Chabot, éditeur de Technikart, annonce le lancement d'un nouveau magazine sur le réseau presse, « Épatant ». Une parution sociétale de 84 pages, disponible à la vente depuis ce matin (codification 14432, 5 euros) et ayant pour sous-titre " ça nous bouge " afin d'incarner le journalisme de solution.

Au sommaire de cette revue bimestrielle distribuée par les MLP dans plus de 12 000 points de vente et mise en place à 30 000 exemplaires, la mise en avant de personnalités engagées pour un monde plus innovant, plus responsable et plus solidaire. Et des contenus plus particulièrement adressés à une "cible urbaine mais très large en termes d’âge et de CSP ", assurent ses fondateurs dans un communiqué. Le tout, en résonnance avec la diffusion d'une émission radio quotidienne, en association avec FM Parisienne (Vivre FM).

Un lancement qui s'accompagne d'un important dispositif de mise en avant. D'abord via la vente de coloporteurs de presse dans la rue, en Ile-de-France (personnes en grande précarité et SDF avec l’aide de l’association Pour l’Avenir et différentes ONG). Notamment aux côtés d'Ali Akbar, le dernier vendeur de journaux à la criée à Paris. A terme, le but de l'équipe éditoriale serait même de travailler avec une centaine de colporteurs sur le modèle de The Big Issue en Angleterre. Côté réassort, Edouard de Broglie assure qu'il y a "une réserve de 30 000 exemplaires supplémentaire en réimpression si nécessaire".

A noter que dès le second numéro d'Epatant, dont la date n'a pas encore été communiquée, "personne ne pourra s'abonner sans avoir reçu un code rattaché à un point de vente physique (kiosque, marchand de journaux, point presse, colporteur)". L'objectif de ce dispositif étant pour les deux fondateurs, de (re) valoriser avant tout la presse écrite ainsi que les réseaux de vente et les magasins à travers lesquels elle prend vie. " Le point de vente touchera ainsi 40% de la valeur de l’abonnement ".