Prisma Média affirme sa volonté de préserver l’ensemble de la filière

25/05/2020

Prisma Media s'adresse aux marchands de presse au travers de la Quotidienne d'Union Presse. Voici sa communication :

« Nous sommes conscients que beaucoup d’entre vous se trouvent actuellement en grande difficulté en raison de la crise que traverse notre système de distribution et nous souhaitons aujourd’hui vous assurer de tout notre soutien.

Prisma Média milite, depuis le début, pour un plan qui pérennise l’ensemble de la filière et assure la continuité de la distribution de la presse sur tout le territoire. Nous sommes convaincus de la nécessité de mettre en oeuvre des solutions de long terme : c’était l’objectif du plan présenté conjointement avec la CDM (Coopérative des Magazines), certains groupes de presse quotidienne et les MLP.

Ce plan de filière unique rassemblait les forces des deux messageries et les revenus de tous les éditeurs dans un dispositif intégré, dans lequel MLP et le nouveau Presstalis auraient été complémentaires afin de construire un développement sur le long terme en unissant leurs atouts et leurs forces. De plus, pour assurer une continuité dans des conditions stables, ce plan prévoyait également une reprise partielle des SAD. Malheureusement, cette solution n’a pas été retenue.

Fidèle à son objectif, Prisma Media réaffirme aujourd’hui sa volonté de préserver l’ensemble de la filière en donnant son accord, au côté de CMI et de Reworld Media à sa participation au financement de la réorganisation de la filière de distribution, dans le cadre du projet de reprise de Presstalis proposé par la CDQ (Coopérative des Quotidiens).

Cet accord est fondé sur trois principes :
- la solidarité : tous les éditeurs clients de Presstalis doivent participer au financement
de ce plan sur la base de leur VMF (Vente Montant Fort) 2019 chez Presstalis,
- l’égalité : une participation requise auprès de tous les éditeurs, quelle que soit la messagerie choisie par ceux-ci in fine,
- la liberté : chaque éditeur doit être libre de choisir sa messagerie.

Parallèlement à ce travail sur le financement, nous appelons les deux messageries à oeuvrer de manière coordonnée pour les régies afin de vous permettre de travailler de manière supportable avant un retour à la normale avec un nouveau dépositaire.

Nous souhaitons rappeler que Prisma Media est - après l’Etat - le deuxième contributeur à la sauvegarde de la distribution de la presse en France depuis plusieurs années. Les prêts de Prisma Media à Presstalis, via la CDM, et les créances impayées de Presstalis à notre Groupe, s’élèvent au total à 44 Millions d’euros. Les engagements de Prisma Media ont été déterminants pour préserver Presstalis, et de fait, protéger toute la distribution de la presse en France.

Nous sommes néanmoins aujourd’hui dans l’incapacité de distribuer nos titres sur certaines zones mais nous nous employons à trouver des solutions pour vous faire parvenir du papier. Prisma Média travaille avec l’ensemble des acteurs de la distribution de la presse française depuis plus de 30 ans.

Nous souhaitons que ce partenariat perdure dans les meilleures conditions et que vous retrouviez rapidement une activité stable et pérenne. Vous assurant à nouveau de tout notre soutien.

Très sincèrement, Sylvaine Cortadan, directeur de la fabrication et de la vente au numéro, Bruno Recurt, directeur des ventes Groupe Prisma Media. »