Trois questions à Samuel Gouttebelle, dirigeant chez Turbulences Presse

13/07/2022

La semaine dernière,  les deuxièmes numéros de deux titres lancés par Turbulences Presse et réglés par Abomarque sont sortis : Échappées Belles et À Croquer. Samuel Gouttebelle, dirigeant chez Turbulences Presse, revient sur la réussite de ce double lancement.

Quel premier bilan tirez-vous du lancement de vos deux derniers magazines ?

Nous sommes extrêmement heureux par rapport aux lancements de ces deux titres car on dépasse les 50 % de ventes pour Échappées Belles et on s’en approche avec À Croquer. Les deux magazines ont des courbes de ventes similaires avec un rebond des ventes dernièrement qui nous rend très contents.

Niveau tirage, publicité et communication, qu’avez-vous prévu pour les numéros 2 de ces titres ?

Pour Échappées Belles, il y a une campagne de publicité à la télévision sur les chaînes de France Télévisions alors qu'À Croquer reçoit le traitement classique via de la promotion sur les réseaux sociaux. En termes de tirage, on reste sur le même que celui du numéro un pour Echappées Belles qui est de 60 000 exemplaires. Du côté d’A Croquer, on a un petit peu baissé le tirage par rapport au premier numéro. ll est désormais de 105 000 exemplaires.

Un message aux marchands de presse ?

Nous savons que la période est délicate pour tout le monde en termes de pouvoir d’achat donc je les remercie de tout cœur pour avoir contribué à ces deux réussites. La mise en avant de nos titres est bonne en points de vente et je les remercie vivement pour cela en espérant que nos nouveautés profitent également aux marchands.