Union Presse 449

Union Presse 449

COVID-19 : MOBILISATION GÉNÉRALE

L'INVITÉE
Florence Guémy expose la stratégie de Bayard/Milan

L'ÉVÉNEMENT
Toute la filière unie face à la crise sanitaire

REPORTAGE
À Saint-Mihiel, une aventure humaine

--aucun--

Le Tribunal de commerce de Paris place la messagerie Presstalis en redressement judiciaire

L'avenir de Presstalis s'écrivait en pointillés depuis plusieurs jours. Comme le rappelait hier Daniel Panetto, la décision finale quant au futur de la messagerie devait être connue aujourd'hui. Dans un communiqué publié ce jour, l'entreprise a officiellement annoncé que le tribunal de commerce de Paris s’etait prononcé et avait décidé de placer en redressement judiciaire Presstalis.

Culture Presse, le SNDP et Presstalis joignent leurs forces pour la vente de masques au public

À l’initiative de Culture Presse, le Syndicat national des dépositaires de presse (SNDP) et Presstalis se sont joints à l’organisation professionnelle pour permettre la vente au public de masques en tissu réutilisables chez les marchands de presse indépendants. Sous l’égide d’Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État en charge du commerce, et avec la collaboration des services du ministère de l’Économie et des Finances, il a donc été construit pour les marchands, une opération qui combine approvisionnement efficace, marge et opération de solidarité en direction des soignants.

 

Sur le terrain avec Emmanuel Bonnaud à Villenave d'Ornon (Gironde)

A l’heure du déconfinement, les marchands de presse doivent désormais faire face à une nouvelle crise : celle de la distribution. C’est en tout cas le sentiment partagé par de nombreux commerçants, qui après huit semaines d’activités perturbées, doivent s’adapter face au manque de papier dans les rayons. C’est notamment le cas d’Emmanuel Bonnaud, propriétaire d’un magasin dans la petite ville Villenave d'Ornon, près de Bordeaux (Gironde).

Altice France se sépare de Libération

Altice France se sépare du journal Libération afin de le transférer dans une société à but non lucratif. Un dispositif devant garantir l'indépendance du quotidien (éditoriale, économique et financière), dont les dettes seront épongées (estimées entre 45 et 50 millions d'euros), et qui est toujours co-géré par Laurent Joffrin (jusqu'à la fin de l'année) et Clément Delpirou (jusqu'à mi-juin, avant l'arrivée de son remplaçant qui dirigera la filiale Presse Indépendante SAS). Aussi, "les droits actuels de la rédaction seront intégralement maintenus et garantis" assure le groupe.

Presstalis : encore des blocages dans l'Hexagone ce mercredi

Comme nous vous l'annoncions hier, la situation de Presstalis sera éclaircie au Tribunal de commerce de Paris ce vendredi. Autrement dit, une date à laquelle la filière presse saura si le tribunal accepte l'offre de reprise de la messagerie, formulée par les quotidiens nationaux. Cela à l'heure où l'entreprise, en cessation de paiements depuis le 20 avril, est menacée de liquidation partielle.

En direct de L'Isle-sur-la-Sorgue (Vaucluse) avec Fabienne Lauzent

Sous le soleil du Vaucluse, dans le sud de la France, Fabienne Lauzent retrouve le sourire après « une première quinzaine de confinement assez anxiogène ». Co-propriétaire avec sa sœur d’un établissement « Presse, tabac, FDJ, PMU, café et restaurant » à L'Isle-sur-la-Sorgue près d’Avignon, la commerçante revient avec nous sur les huit dernières semaines et la double crise qui touche les marchands de presse.

Pages